Types de logiciels musicaux




  • Introduction

De même que pour la photo ou la vidéo, la musique possède des logiciels divers et variés qui n'ont pas tous le même objectif. Aussi, il est important de savoir distinguer leurs fonctions principales. Nous allons donc faire le tour des différents types de logiciel en citant quelques uns d'entre eux.
  • Les lecteurs
Comme le nom l'indique, les lecteurs lisent c'est à dire qu'il ne font que reproduire un fichier déjà enregistré. Ils sont destinés au grand public qui en général ne fait qu'écouter la musique. Il ne la modifie pas. Ces lecteurs ont souvent la fonction vidéo également et peuvent permettre la lecture de DVD. En bref, ils sont "multimédias". Ils pratiquent également l'extraction audionumérique c'est à dire qu'il transforme une piste de CD audio en fichier "Wav" ou "Mp3" afin d'être transférer dans un téléphone portable ou un lecteur Mp3. Parmi les plus courants, il y a "Windows Média Player" qui est le lecteur intégré à Windows. On lui préférera le logiciel "VLC" plus petit, plus simple, très efficace et surtout capable de lire presque n'importe quelle vidéo sans avoir besoin d'installer un des nombreux "codec" permettant de décoder les fichiers. Le logiciel "Winamp" est également assez répandu. Voici des liens pour les télécharger :

- VLC
- Windows Média Player
- Winamp


  • Les éditeurs d'échantillons
Un "échantillon" ("sample" en anglais) est avant tout un enregistrement sonore. Il s'agit d'un fichier audio. "Editer un échantillon" signifie "modifier un fichier audio". Ces logiciels permettent d'ouvrir des fichiers audio et de les afficher sous forme de courbe. Il n'y en a qu'une s'il s'agit d'un fichier "mono" et deux s'il est "stéréo" (cas de la photo ci-dessous). On peut ensuite copier, couper, coller, faire des fondus, appliquer toute sorte d'effets. Attention, certaines manipulations sont impossibles. N'oubliez pas qu'un enregistrement sonore est d'abord un mélange et donc qu'il est très difficile d'enlever des choses (instruments, voix) sans toucher au reste. Essayez donc d'enlever un peu de sirop une fois que vous vous êtes servi un diabolo menthe !


Il existe une foule de programme dans cette catégorie qui vont du "gratuit" au "très cher" selon le travail que l'on veut faire. "Audacity" est gratuit et facile d'accès. Je vous le conseille pour débuter. Voici un lien :

- Audacity


  • Les séquenceurs ou trackers
Les poids lourds des logiciels musicaux sont sans aucun doute les séquenceurs, appelé aussi "trackers". Ils sont capable de lire plusieurs fichiers (audio et midi) en même temps. Chaque instrument ou voix est disposé sur une "piste". La piste est l'élément de base de ces logiciels (d'où l'utilisation de l'expression "logiciels multipistes"). Elles sont représentées horizontalement et servent à disposer différents éléments le long d'une ligne de temps. La plupart des séquenceurs sont "audio" et "midi" ce qui permet de mélanger des fichiers midi (1 piste par canal utilisé) avec des pistes audio qui peuvent être mono ou stéréo. Sur la capture d'écran ci-dessous, on voit que les 2 premières mistes (audio) sont différentes des autres (midi).

De même que les éditeurs d'échantillons, il y a des centaines de logiciels de type "séquenceurs". Dans les gratuits, nous trouverons les suivants :

- Quartz Audio Master. Séquenceur Audio et Midi. En français
- Kristal Audio Engine. Séquenceur Audio uniquement. En anglais mais très clair et très ergonomique.


  • Les convertisseurs
En ce qui concerne les fichiers "audio", on est souvent amené à convertir les fichiers d'un format à un autre (de "Wav" vers "Mp3" ou l'inverse). Nimporte quel éditeur d'échantillons est capable de faire ça. Il suffit d'ouvrir les fichier et de l'enregistrer (option "enregistrer sous") dans un autre format. Point n'est besoin d'un logiciel spécifique pour cela. Et pourtant ! Si vous avez 50 fichiers à convertir il est nécessaire d'avoir la fonction "traitement par lot". Cela signifie que les 50 fichiers seront convertis en un seul clic de souris. Sinon il vous faudra ouvrir un à un les fichiers et les enregistrer également un à un. Le travail risque d'être assez long ! Aussi je vous propose la découverte d'un outil simple d'utilisation qui possède cette fonction de traitement par lot. Il s'agit de XRECODE.

- XRECODE


  • Le concept de plug-in
Dans les paragraphes suivants, il sera évoqué à plusieurs reprises le terme de "plug-in" (ou "plugin"). Sur Internet également, ce mot est très souvent employé, pas seulement pour la musique. Expliquons-le brièvement. Un plug-in est un logiciel qui ne fonctionne pas tout seul. Il a besoin d'un logiciel "hôte" pour exister. Il a pour but d'améliorer, d'apporter des fonctionalités nouvelles à un autre logiciel. Par exemple, en photo numérique, un plug-in va apporter un filtre supplémentaire qui va vous permettre d'accomplir une tâche qui n'était pas prévue au départ. Imaginons un plug-in qui fait bronzer les gens sur les photos ! Après installation sur l'ordinateur, le plug-in "bronzage" va s'intégrer à l'intérieur du logiciel de photo en complétant une liste d'effets déjà présents. C'est la même chose en musique. On peut ajouter des effets à des fichiers "audio". Pour ce faire on choisit un effet dans une liste qu'on applique à une piste. Tout ce qui sera sur la piste sera modifié par l'effet. En général, les logiciels ont déjà des effets programmés mais bien souvent on peut en ajouter avec des plug-ins. Sur la photo ci-contre, qui est une capture du logiciel "Kristal", On peut choisir différents effets audio dans une liste. En fait, quand on installe "Kristal", il ne dispose que de 4 effets dont le nom commence ici par Kristal. Les autres sont des plug-ins ajoutés indépendammant ou par d'autres logiciels qui permettent ainsi de partager leurs effets.


  • Les instruments virtuels
Peut-être la catégorie de logiciels qui a le plus évolué ces dernières années. Comme le nom l'indique, ce sont des instruments qui n'existent pas ! Il s'agit d'imiter le son d'instruments à l'aide d'un fichier de type "Midi". Si vous ne connaissez par la différence entre les fichiers "audio" et les fichiers "Midi", allez impérativement lire ceci. Le fichier "midi" est en fait, non pas un enregistrement, mais une partition c'est à dire que ce fichier ne contient que 3 des 4 paramètres du son (Hauteur, Durée et Volume). L'instrument virtuel va essayer (par le calcul) de reproduire un instrument existant (violon, piano) ou pas (son futuriste). Il enverra ensuite le résultat de sa "réflexion" à la carte son qui transmettra aux enceintes. Ces logiciels demandent souvent beaucoup de ressources à l'ordinateur car il y a beaucoup de calcul. On peut néanmoins obtenir des résultats bluffants avec d'excellents (donc très chers !) logiciels. Voici un exemple avec une oeuvre de Jean-Sébastien BACH. Tout est faux ! C'est un ordinateur qui joue et qui refait les sonorités de chaque instrument. Si un violoniste ne s'y tromperait pas, cela suffit largement pour le grand public.


Pas mal ! hein ? Les instruments virtuels se présentent souvent sous la forme de plug-ins qui doivent donc s'intégrer à un autre logiciel, le plus souvent un séquenceur. Il convient donc de vérifier si votre séquenceur accepte les plug-ins d'instruments (aussi appelé VSTi pour "VST instruments"). Attention, il vous faudra sans doute brancher un clavier "midi" pour entrer ou jouer des notes qui seront envoyées au VSTi. Il faut donc être un peu musicien. Les avantages sont évidents. Les VSTi permettent d'avoir un orchestre à la maison. Ils ne mangent pas, ne boivent pas, ne dorment pas, ne se trompent pas et même si les meilleurs sont payants, ils restent beaucoup moins chers que le salaire d'un orchestre symphonique au grand complet. Ils permettent en outre de tester ses propres compositions et donc de les corriger. Voici quelques liens vers des VSTi gratuit :

- VSTi Gratuit
- Autre site ici

  • Les effets
DOnnons d'abord la définition d'un effet. Un effet n'est pas un son. C'est un procédé, manuel ou artificiel qui a pour but de modifier l'écoute d'un son. Exemple simple : Je mets mes mains devant la bouche quand je parle. Le son change. Si je n'emets pas de son, le fait que je dispose les mains devant la bouche ne change rien (mis à part le fait que je serai sûrement ridicule !). L'effet est ici manuel mais il peut être simulé par un ordinateur. Prenons l'exemple d'une phrase célèbre : "Donne-moi ton carnet !". Voici cette phrase seule sans effet :


Et voici la même avec un effet d'echo :


C'est clair ? Concrètement les effets doivent être le plus souvent intégrés à d'autres logiciels (séquenceurs) sous forme de plug-ins. Il apparaissent alors dans une liste et s'appliquent à tout ce qui se trouve sur telle ou telle piste du séquenceur. Pour le chant ou les instruments, un des effets les plus utilisés est la "réverbération". Il s'agit de faire croire à l'oreille que vous avez chanté dans une grande salle avec effet de résonnance. On a l'impression que la chanteuse est une vrai star ! Ecoutez la voix sèche, enregistrée dans un studio qui absorbe toutes les résonnances :


Un peu fade, n'est ce pas ? Appliquons une réverbération et hop ! Une star est née !


Effets VST gratuit





Haut de la page
Tous droits réservés. MusiCassin 2010. Conception G.BARON